Fabienne Fischer

J’ai toujours été ancrée dans mon canton et mon pays avec une ouverture sur la multicuturalité. Mes parents, Jean et Nicole Fischer, défendaient et défendent encore des valeurs fortes comme l’œcuménisme et l’autodétermination des peuples. A l’époque de ma naissance, en 1961, ils travaillaient en Zambie, et c’est donc en 1963 que j’arrive à Genève avec mes deux frères Thierry et Didier. Mon parcours scolaire se fait à l’école primaire du Grand-Saconnex, puis au cycle d’orientation de Budé et au Collège Rousseau. Mon parcours à l’Université de Genève m’a permis d’obtenir un Master en histoire (1987). J'ai alors enseigné les sciences humaines au Collège Rousseau (1987-2003). J’ai ensuite obtenu un Master en droit (2002) avant d’être brevetée avocate (2005), inscrite au barreau de Genève auprès de l’Etude BM & Avocat.e.s, étude dans  laquelle je suis associée depuis 2013.

Je co-dirige ainsi une petite entreprise d’une douzaine de personnes. J’ai développé une pratique généraliste, tant pour les entreprises que les particuliers, notamment dans les domaines du droit du travail, administratif, des contrats et du droit de la famille. Rompue à la pratique judiciaire, je sais favoriser la résolution amiable des litiges. Je suis confrontée aux problèmes quotidiens des familles avec leur lot d’injustices. Je défends aussi des dossiers de « politique verte », par exemple liés à l’aménagement du territoire, comme le PUS de Carouge ou le recours contre les Clés-de-Rive. J’ai beaucoup appris dans le cadre de mon activité de conseil auprès des petites et moyennes entreprises genevoises, souvent mises sous pression par la libéralisation des marchés. 

Depuis 35 ans, je partage ma vie avec Jean Rossiaud, sociologue et député au Grand Conseil. Nous avons trois enfants aujourd’hui adultes: Florian (29 ans), Sylvain (27 ans) et Cécile (22 ans).

Parallèlement et avec constance depuis plus de 40 ans, je suis engagée dans le monde associatif et politique genevois.

Au fil de mes activités, j’ai d’abord milité dans les associations d’étudiant.e.s de l’Université de Genève (CUAE) et l’Union nationale des étudiant.e.s de Suisse (UNES). Parallèlement, j’étais active dans la lutte anti-apartheid. Je me suis ensuite engagée au Syndicat des services publics (SSP) et à l’Union du corps enseignant du secondaire genevois (UCESG), ainsi que dans des comités de crèches. J’ai encore collaboré au comité de rédaction du journal féministe L’Emilie, et j’ai été déléguée genevoise dans la coopérative Mobility.

En 2007, j’ai souhaité articuler mes engagements associatifs dans une perspective politique, et j’ai adhéré aux Vert.e.s genevois.e.s. J’ai notamment été membre du comité cantonal de 2008 à 2014, présidente de la section Ville de Genève (2010-2012), conseillère municipale (2011-2012), et représentante des Vert.e.s au Conseil d’administration de l’aéroport (2012-2018). Je suis à nouveau membre du comité cantonal et trésorière des Vert.e.s genevoises depuis 2020, et actuellement co-présidente des Vert.e.s de Lancy.

J’ai représenté les Vert.e.s au Conseil d’administration de l’Aéroport international de Genève (AIG) de 2012 à 2018, y défendant résolument - avec peu de succès - une Genève tournée vers l’avenir : consciente de sa dimension internationale, mais exemplaire en matière de protection du climat. Dans l’exercice de cette fonction, j’ai posé de nombreuses questions visant à garantir la bonne gouvernance de cet établissement public et à examiner la pertinence des objectifs de développement de l’aéroport, eu égard notamment aux nuisances subies par les riverains.

Je siège au Conseil d'administration de l'Hospice général depuis 2012, dont j’ai été vice-présidente de 2014 à 2018. Depuis 2014, j’en préside le comité immobilier (délégation du conseil d’administration dédiée au parc immobilier que l’institution a reçu par des dons au fil des siècles). La misère et la pauvreté sont d’autant plus intolérables et inacceptables qu’elles sévissent  dans un Canton aussi prospère que le nôtre. 

Je suis membre et/ou je soutiens financièrement de nombreuses associations, comme TRIAL (Track Impunity ALways), ABCD Association Bourses Communautaires de Dépannage, Camarada, Resiliam, Tournerêve, Association Monnaie Léman, Ordre des Avocat.e.s de Genève, Association des juristes progressistes, Association romande de droit collaboratif, WWF, Pro natura, Pro Vélo, ATE-Association transports et environnement, Actif-Trafic, Centre protestant de vacances, Colis du cœur.

Aujourd’hui, j’ai l’honneur et la responsabilité d’être la candidate des Vert.e.s à l'élection partielle au Conseil d'Etat du Canton de Genève du 7 mars 2021. Si je suis élue au Conseil d’Etat, mon travail renforcera la gauche au gouvernement et  la voix des femmes, ainsi que la politique de l’égalité et de la diversité. Mais je suis surtout déterminée à mener, sans relâche, la mère des batailles : celle du climat !